La leçon de danse

Auteurs :  Mo Willems

Éditions Tourbillon


Présentation de l’éditeur :

« Un éléphant ne peut pas danser ?
Lili est persuadée du contraire.
Mais quelle drôle de danse que celle d’Émile… »

Mon avis :
Une maison d’édition que je ne connaissais pas, tout comme l’auteur. Voilà une lacune que je viens de combler et j’en suis ravie.
Lili est un petit cochon et Émile, un gros éléphant ; Lili voudrait danser avec Émile, mais tout le monde sait que la danse n’est pas faite pour les éléphants.
Le style est très simple, les dialogues précis et drôles, avec cet éléphant qui se trompe tout le temps, les dessins très épurés, centrés sur les personnages, un petit moment de fraîcheur à partager avec nos jeunes lecteurs.

Le blog de Mo Willems.

Le journal de Peter

Auteurs :  Sébastien Perez, Martin Maniez

Éditions Milan Jeunesse


Présentation de l’éditeur

« Peter, un jeune orphelin, raconte sa vie dans son journal. Dans un monde trop triste et trop gris, il s’invente bientôt un univers peuplé de fées, de pirates et d’Indiens… et devient le célèbre Peter Pan ! »

Mon avis :

Peter est amnésique, il ne sait plus qui il est, qui sont ses parents ; toute sa vie se borne à un cahier dans lequel il consigne ses pensées. Même son prénom lui est étranger, mais c’est comme çà qu’on le nomme à l’orphelinat.

Alors Peter écrit ; il écrit à sa mère dont il ne sait rien , mais qui est forcément très belle, très aimante et qui doit elle aussi penser à lui et le chercher. Dans ce cahier, il range ses espoirs, ses dessins, il dépeint sa vie, ses craintes et son besoin impérieux de savoir d’où il vient, de retrouver sa mère.

Il décide donc de s’enfuir et d’explorer Londres en quête de son passé ; c’est ainsi que de rencontres en rencontres, il arrivera sur les docks et se mettra au service d’un sinistre capitaine qui le mènera à la vérité. Mais cette vérité est-elle celle que Peter avait imaginée ?

Un livre superbe, d’abord l’objet lui-même, magnifique, soigné. Les illustrations de Maniez sont saisissante de réalisme, tantôt esquisse crayonnées, tantôt pâles aquarelles, elles participent à la poésie de l’album. Et tous ces petits détails qui font que le lecteur a réellement l’impression d’être face à un journal intime, des lettres, des photos, des petits trésors, des secrets d’un enfant inconnu que l’on ouvre avec respect, avec tendresse.

Plusieurs niveaux de lecture, une vision différente du mythe de Peter Pan, la genèse du mythe. A lire à différents âges, pour le plaisir, pour comprendre. Des thèmes durs abordés avec intelligence, l’abandon, le manque d’amour, la quête d’identité, le deuil des parents parfaits, la peur de grandir….

Un album magique, complexe, à savourer et à relire plusieurs fois pour en savourer toute la complexité.

Vous pourrez le feuilleter ici.

Le blog de Sébastien Perez.

Ceci est un poème qui guérit les poissons

Auteurs :  Jean-Pierre Siméon, Olivier Tallec

Éditions Rue du Monde

Présentation de l’éditeur

Pour guérir Léon, son poisson rouge malade, Arthur doit lui dire un poème. Mais quelqu’un sur cette planète va-t-il être capable d’expliquer à Arthur ce qu’est un poème ? ! La boulangère, le canari, ses grands-parents, le vieux Mahmoud, chacun à une réponse qui ne ressemble à aucune autre ! Poème semble un mot bien mystérieux. Il y a pourtant urgence, c’est tout de suite qu’Arthur a besoin de savoir. Pour sauver Léon.

Mon avis :

Arthur est très inquiet ; son poisson est malade, il dépérit dans son bocal. Sa maman lui conseil de lui trouver un poème pour le soigner. Mais Arthur ne sait pas ce qu’est un poème. Débute alors pour lui une quête, celle de la poésie.

Un très bel album, de superbes illustrations, très colorées. Comment faire appréhender la poésie dans toute sa diversité aux enfants ? Chaque double page constitue un questionnement et la suivante sa réponse, plus abstraite, plus personnelle à chacun. Et pour chaque définition de la poésie, l’illustration prend toute son ampleur sur une double page, comme pour montrer que l’imaginaire ne connait pas de limites.

Pour finir Arthur met bout à bout les définitions trouvées et…. déclame un poème, découvrant ainsi qu’il n’y a pas qu’une poésie, mais une multitude propre à chacun.

Le poisson clôt ainsi cette quête : « Le poème est mon silence ».

Rien de plus, à chacun de trouver son poème.

A lire à nos enfants toujours en quête de pourquoi et de comment.

Une lettre pour Lily la licorne

Auteur : Christian Ponchon, Rebecca Dautremer
Présentation de l’éditeur

« Victor le facteur entame ce matin une tournée un peu spéciale : il doit remettre une lettre à Lily la Licorne… Une licorne dans une ferme ça ne vous étonne pas, vous ? »

Mon avis :

Cette collection des Petits Gautier, pour Gautier-Languereau, est décidément bien séduisante.

Ce petit album est superbe, les illustrations de Rebecca Dautremer complétant parfaitement le texte. Pour la forme,Vicor le facteur, fait sa tournée et passe d’un animal de la ferme à l’autre, cherchant Lily la licorne. L’illustration occupe la double page et l’animal est toujours énorme face au facteur qui paraît tout petit ; énorme mais pas monstrueux, tant le trait de Rebecca Dautremer est doux et arrondi. Du cochon, on n’aperçoit que la bonne grosse tête toute ronde et rose, la vache nous dévoile timidement ses yeux comme sous l’effet d’un zoom super-grossissant.

Au niveau du texte, la narration elle-même est écrite de façon traditionnelle, mais chaque dialogue est calligraphié différemment, lettres plus ou moins grosses, textes ondulés, polices de caractère différentes…. tout est fait pour qu’on sache du premier coup d’œil qui parle. Et çà marche, je me suis surprise à changer de voix et d’intonation pour chaque animal, sans réfléchir, juste guidée par ce graphisme particulier.

De plus l’auteur a très bien exploité l’humeur, les jeux de mots, facilement compréhensibles par les petits et jouant sur une certaine musicalité.

 » Vois-tu, facteur, certains prennent leur bain assis, d’autres prennent leur bain couchés… Moi, je prends mon bain… de boue ! »

Une collection à découvrir.

Cache-Lune

Auteur : Eric Puybaret
Présentation de l’éditeur

Timoléon vient de recevoir son diplôme de cache-lune, il va avoir un rôle très important désormais : c’est lui qui remplace Zamoléon qui avait la difficile tâche, depuis trois cents ans, d’étendre chaque nuit un grand drap sur la lune afin de cacher une partie de sa lumière pour que nous ayons de beaux croissants de lune. Ses professeurs donnent à Timoléon une pilule qui rend léger comme l’air pour qu’il puisse se rendre sur la lune : le temps presse, Zamoléon est épuisé. Mais Timoléon égare la pilule et il n’en existait qu’une… Comment faire pour aller dans la lune ? Avec l’aide de ses compagnons, Timoléon n’a qu’une nuit pour trouver une solution, sinon les croissants de lune n’embelliront plus le ciel et ne rythmeront plus le temps…


Mon avis :
Très bel album empreint de tendresse et d’une grande poésie. Les illustrations sont d’une grande beauté.
Un livre pour faire rêver les enfants face à cet astre si mystérieux, mais aussi pour leur faire comprendre des valeurs essentielles comme la solidarité et l’entraide : à plusieurs on est plus forts, tout devient possible.
A lire le soir avant le dodo pour les envoyer sur les traces de Timoléon, un vrai coup de coeur et çà mérite bien un :

5/5